suivre la methode agile

10 raisons pour lesquelles vos développeurs devraient suivre les méthodes Agile

**Ce texte en version anglaise est publié sur  www.softwarehut.com **

Le développement logiciel Agile consiste à utiliser des méthodes qui divisent le projet en plusieurs petits morceaux (itérations) par un travail itératif. En effet, Agile part du principe que l’orientation du travail de développement change fréquemment. Toutes les deux semaines, le client reçoit une partie du produit fini et peut l’examiner, l’apprécier, faire part de ses préoccupations et formuler de nouveaux commentaires.

suivre la methode agile

Valeurs et principes pour suivre les méthodes Agile

Les valeurs et principes fondamentaux de la méthode agile peuvent être définis comme suit.

Les personnes et les interactions plutôt que les processus et les outils

L’impact le plus important sur le succès de votre projet vient des personnes impliquées. Même avec des processus bien définis et des outils coûteux, vous n’obtiendrez pas de bons résultats sans réunir une équipe engagée.

Les produits plutôt qu’une documentation complexe

À mon avis, la création d’une documentation et de plans de projet détaillés avant le travail de développement vous lie les mains. Vous connaissez votre secteur d’activité, vous avez une idée de produit, vous pensez avoir tout couvert et pourtant, la fonctionnalité du produit livré ne correspond pas à ce que vous aviez imaginé. Vous êtes frustré car tout a été décrit en détail.

Du point de vue de l’équipe, la situation est la suivante. Les spécifications sont souvent incomplètes et logiquement contradictoires. En outre, chacun comprend un mot écrit du point de vue de son expérience et le met en relation avec des projets réalisés précédemment. C’est pourquoi il est si important de comprendre que tout le monde (le client et l’équipe) est du même côté.

Collaboration avec le client lors de la négociation du contrat

La collaboration continue avec le client à chaque étape du travail de développement est l’une des caractéristiques fondamentales des projets agiles. Le client doit toujours être là pour aider. Et les résultats du travail des développeurs dépendent du feedback qu’il fournit. Grâce à lui, il est possible de :

  • d’éviter une situation dans laquelle la fonctionnalité, créée pendant des mois, n’est pas celle que vous aviez imaginée.
  • réduire les coûts (de corrections, de modifications, d’améliorations)
  • d’améliorer la communication (car de nombreux problèmes découlent d’une communication insuffisante, et non des mauvaises intentions des parties).

Réagir aux changements au-delà du respect du plan

Au cours de la mise en œuvre, de nouvelles exigences et de nouveaux changements apparaissent toujours. Le plus souvent, vous réalisez que vos hypothèses du début du projet peuvent et doivent être améliorées. En suivant l’approche Agile, vous vous rendez compte que le changement est une bonne chose et qu’il fait inévitablement partie du processus de développement.

Maintenant, demandez-vous ce qui est le plus important : un produit adapté à vos besoins ou un produit adapté à la documentation écrite ?

Je crois qu’il n’y a qu’une seule réponse à cette question. L’ouverture à la communication interpersonnelle, le travail en équipe, la créativité et l’auto-organisation nous permettent de créer un produit adapté à vos besoins.

Méthodes pour suivre les méthodes Agile

Extreme Programming

Extreme Programming – il s’agit de l’une des méthodes de développement logiciel agile les plus connues. Elle se compose de douze pratiques de base, dont certaines sont des pratiques d’ingénierie. Il s’agit notamment de :

  • l’intégration continue, qui est l’incorporation fréquente et régulière des modifications de code en cours dans le référentiel principal et la vérification des modifications à chaque fois.
  • le développement piloté par les tests, une technique de développement de logiciels guidée par les tests
  • la programmation en binôme, qui consiste en un travail conjoint de deux programmeurs, dont l’un est le codeur principal, tandis que l’autre observe, rapporte les corrections et propose d’autres solutions
  • le remaniement du code, qui consiste à transformer le code existant en un code plus lisible et plus facile à maintenir.

Développement basé sur les fonctionnalités (FDD)

Le FDD consiste à produire des logiciels utiles de manière répétable, en fournissant au client des informations constantes sur l’état du projet informatique. Le plus important ici est la qualité du logiciel créé, dont les versions ultérieures sont créées fréquemment et contiennent de nouvelles fonctionnalités utiles.

Dynamic Systems Development Methodology (DSDM)

L’une des techniques de travail distinctives de la DSDM est le MoSCoW, qui est un outil très pratique pour hiérarchiser les exigences. Que signifie MoSCoW ?

  • MUST have this – l’application doit avoir cette fonctionnalité.
  • SHOULD have this if at all possible – l’application devrait avoir cette fonctionnalité si c’est possible.
  • COULD have this if it does not affect anything else – cette fonctionnalité est nécessaire si elle n’affecte pas négativement les autres et l’efficacité du système.
  • WON’T have this time but WOULD like in the future – cette fonctionnalité n’est pas nécessaire pour le moment, mais pourrait être ajoutée à l’avenir.

Concept Lean

Le concept Lean consiste à rechercher de manière obsessionnelle tout ce qui est source de gaspillage dans le processus de fabrication. Il utilise de nombreux outils intéressants. Parmi ceux-ci: les cycles de fabrication courts, le système de file d’attente, l’amélioration continue du processus, l’élimination des pertes. Kanban, l’un des outils utilisés dans cette méthode, est très populaire. Il s’agit d’un système d’information, un système de planification, de distribution et de contrôle des activités et des tâches de production.

Méthode Scrum

Scrum est une méthode agile de gestion de projets, et pas seulement de projets informatiques. Le cœur de cette méthode est une équipe, qui est formée de personnes motivées pour atteindre un objectif commun. Scrum ne décrit pas de normes ou de solutions spécifiques. Il s’agit plutôt d’un modèle de fonctionnement qui fournit aux équipes une structure (pratiques et règles spécifiques).

Dans Scrum, les exigences du client sont appelées « backlog de produit ». Les itérations successives sont appelées « sprints ». Les éléments du backlog de produit que l’équipe complète dans un sprint sont appelés le backlog de sprint.

Scrum décrit également les rôles du projet :

  • Product Owner – une personne qui est responsable des exigences, fixe les priorités et reçoit le travail dans les sprints.
  • Scrum Master – il aide à comprendre la méthode, soutient l’équipe dans la mise en œuvre de pratiques spécifiques et supprime les obstacles qui entravent le travail quotidien.
  • L’équipe – généralement cinq à neuf personnes.

Ce qui est particulièrement remarquable dans Scrum, c’est sa philosophie de travail, qui est véritablement révolutionnaire. Scrum se fonde sur les principes du contrôle empirique des processus, qui partent du principe que l’expérience est la source de toute connaissance. Ainsi, Scrum consiste à observer et à s’adapter à des conditions changeantes. C’est aussi la capacité d’apprendre de ses erreurs.

Scrum, c’est aussi la transparence. De la planification aux rétrospectives, en passant par les mêlées quotidiennes, nous avons un aperçu permanent de la situation actuelle et du travail des membres de l’équipe. Dans Scrum, on a toujours le temps de réagir aux problèmes.

10 raisons pour suivre les méthodes Agile

  1. Avec des itérations courtes, vous obtenez un morceau de votre produit toutes les quelques semaines.
  2. L’agilité vous permet d’apprécier votre travail et de maintenir l’engagement des membres de l’équipe.
  3. Tous les doutes sur l’orientation de votre produit sont levés à la volée.
  4. En réduisant le temps de réaction aux fonctionnalités mises en œuvre, vous réduisez le coût du développement.
  5. Vous pouvez réagir en permanence à l’évolution des conditions et être plus compétitif sur le marché.
  6. Les pratiques d’Extreme Programming vous permettent de suivre les changements, l’orientation du développement et de vérifier les progrès.
  7. Les pratiques de FDD vous permettent de mettre fréquemment à jour votre application et de l’adapter aux tendances de votre secteur.
  8. Les pratiques de DSDM vous aideront à prendre des décisions de manière simple et transparente.
  9. Les pratiques Lean facilitent l’élimination des pertes dans votre projet.
  10. Les pratiques Scrum donnent de la transparence à votre travail.

En résumé, suivre les méthodes Agiles vous aident à structurer et à accélérer le travail, en fixant le bon rythme. Elles vous aident également à détecter et à résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’accumulent.

Wersja polska
English version
Chère lectrice / cher lecteur, le français n’est pas ma langue maternelle, mais je vais faire de mon mieux ici. Merci pour votre aide à l’amélioration de la traduction.

Posts created 110

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut